TOUT SIMPLEMENT
Bienvenue sur Tout Simplement Smile
Afin de profiter pleinement de ce que vous offre ce forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de nous rejoindre si ce n'est pas encore fait ! :-) Cœurdialement Aloha ♥️
Icône Vierge Marie
Résultat d’images pour images Vierge Marie
Derniers sujets
» Intégrale de l'album de Joan Manuel Serrat - Miguel Hernández (1972)
Aujourd'hui à 10:23:05 par Aloha

» Rois de France, croisades et Templiers selon Miles Mathis (1ère partie)
Aujourd'hui à 10:04:34 par Aloha

» Bertrand Duhaime : QU'EST-CE QUE LE «SOI INTÉRIEUR»?
Mer 13 Sep - 14:27:59 par Aloha

» L’unité et la dualité par Claudette Vidal
Mer 13 Sep - 11:24:46 par Aloha

» SOTT ... Juin 2016 - Météorites, conditions météorologiques extrêmes et changements terrestres
Mar 12 Sep - 12:30:52 par Eloha

» 66° ALCYON PLÉIADES-INFORMATIONS 2017 : Ouragan, FEMA, fausse bannière, Corée-USA, 5G, Puce
Mar 12 Sep - 10:36:31 par Aloha

» L'Ile de la désespérance abandonnée par la "Ripoublique" en Marche
Lun 11 Sep - 11:16:56 par Aloha

» Jésus au Cachemire en Inde (Document france 5)
Dim 10 Sep - 13:59:41 par Aloha

» 5 ans pour refaire le monde
Sam 9 Sep - 9:22:07 par Aloha

» 6 règles d’or pour que votre cerveau continue de fabriquer de nouveaux neurones
Jeu 7 Sep - 0:54:32 par jurada

» Le passeur d’âmes
Jeu 24 Aoû - 12:01:47 par Aloha

» Léandre : Étrange… 21 août 2017
Lun 21 Aoû - 22:01:56 par Aloha

» Retour à la médecine originelle
Dim 20 Aoû - 13:59:31 par Ganji Anankea

» Alcyon Pléiades 60: Patton Réincarnation, immortalité cryogénèse, robotique, Lincoln- Kennedy
Sam 19 Aoû - 17:45:50 par Aloha

» Léandre : Nouveaux sens physiques et communication 29 juillet 2017
Sam 29 Juil - 16:09:50 par Aloha

» Eckhart Tolle : L'éveil est un basculement de la conscience ....
Lun 24 Juil - 10:18:52 par Aloha

» Kara Schallock – Mises à Jour Permanentes
Mer 19 Juil - 12:51:13 par Aloha

» Alcyon Pléiades 59: Climagate, Changement climat, HAARP, ondes Elf, Gwen, chemtrail, nanoparticules
Mar 18 Juil - 11:15:08 par Aloha

» Léandre : Le système sensoriel dans le processus
Dim 16 Juil - 16:25:48 par Aloha

» CNT - Message à toute l'humanité
Sam 15 Juil - 14:01:24 par Aloha

» Quarantaine de saint Louis
Jeu 13 Juil - 19:22:56 par Aloha

» La fin annoncée des Chemtrails
Sam 8 Juil - 23:36:09 par Nem'

» Prendre soin de notre système lymphatique
Ven 7 Juil - 9:53:17 par Aloha

» Léandre : L’intuition qui guide, 6 juillet 2017
Jeu 6 Juil - 17:04:35 par Aloha

» Grigori Grabovoï : Codes vibratoire pour harmoniser les aliments
Jeu 6 Juil - 3:11:41 par Nem'

» Amusez-vous avec cette énigme mathématique ^ ^
Mer 5 Juil - 12:10:46 par Aloha

» A Message for Humanity - WingMakers -The Fifth Interview Subtitled
Lun 3 Juil - 10:40:43 par Aloha

» Comment manipuler l'esprit et l'attention des masses
Dim 2 Juil - 9:04:56 par Aloha

» Attendez-vous l’ÉVÈNEMENT ? Eh bien, il est survenu.
Sam 1 Juil - 19:58:41 par Nem'

» A Dieu Simone Veil
Sam 1 Juil - 19:57:00 par Nem'

» Conférence sur le Passeur d'âmes avec Roland AUER - Forum 104 à Paris, le 24 Mars 2016
Ven 30 Juin - 16:47:08 par Aloha

» Au sein de la plus grande démocratie du monde
Jeu 29 Juin - 11:34:57 par attchibhatt

» ÊTRE OU SUIVRE...
Jeu 29 Juin - 11:13:07 par Aloha

» Pourquoi nous ne devrions plus dire « mes plus sincères condoléances »
Jeu 29 Juin - 8:00:01 par Aloha

» Krishnamurti : Le miracle de l’attention
Mer 28 Juin - 11:58:48 par attchibhatt

» The Collective Evolution II et III: The Human Experience | OFFICIAL RELEASE 2011
Mar 27 Juin - 17:57:57 par Aloha

» Natacha POLONY
Mar 27 Juin - 10:51:39 par Aloha

» UNE GUERRE INVISIBLE A DÉJÀ COMMENCÉ : Le NWO contrôlera les pensées par les ondes
Mar 27 Juin - 7:24:27 par attchibhatt

» La tristitude
Mar 27 Juin - 4:29:40 par attchibhatt

» GANESH POWERFUL MANTRA
Mar 27 Juin - 3:42:38 par attchibhatt

Mots-clés

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Le Wiki du Forum - Nos Publications
Nos Publications sur le Wiki du forum

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur FacebookSuivre Forumactif sur TwitterSuivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest



La marche du Monde 1ère partie ~ Amérique (et les suites)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La marche du Monde 1ère partie ~ Amérique (et les suites)

Message par Aloha le Jeu 7 Juil - 7:35:47

La marche du monde (1)

Extrait numéro 1 de la "lettre confidentielle".
Il y a quelques années, suite à l'envoi pendant quelques mois d'une "lettre confidentielle", j'ai appris et compris beaucoup de choses sur la marche du monde. En raison de circonstances particulières sur lesquelles je ne m'étendrai pas, j'ai décidé de publier quelques extraits de ces lettres. J'en trouve le contenu très crédible et digne de confiance, mais vous en jugerez par vous-même. Certaines informations sont, je pense, inédites sur internet.
La publication sera hebdomadaire étant donné le travail de transcription.
On peut se demander pourquoi un immense pays comme l'Amérique du nord est resté quasiment vierge de tout développement jusqu'au 16ème siècle, alors que des civilisations  prospéraient depuis bien longtemps ailleurs ? La réponse dans ce premier extrait.


L'Amérique du nord, terre interdite
Le continent américain porte le nom d'Amerigo Vespucci, qui, dit-on, aurait précédé Christophe Colomb. Mais ni l'un ni l'autre n'ont découvert l'Amérique car on sait aujourd'hui que les Vikings ont entrepris une pénétration sur cette terre et y ont établi une colonie vers l'an mille.

On raconte que longtemps avant les hommes du nord, les Phéniciens auraient touché l'Amérique et il existe même une légende qui prétend que de frêles embarcations de l'empire du Mali y seraient parvenues.

On comprend que l'Amérique du nord n'était pas une terre inconnue, mais une terre à l'accès encore interdit.

Après l'effondrement de l'Atlantide, les âmes atlantes se sont séparées vers l'est et l'ouest.

La race rouge a peuplé le nouveau continent américain pour y établir les civilisations de l'Amérique centrale.

Mais tandis que les Blancs, les Jaunes et les Noirs qui peuplaient l'Atlantide sont passés vers l'Europe, l'Asie et l'Afrique, curieusement, la zone nord de l'Amérique est demeurée vierge. C'est dans cet état que les colons la découvrirent au 16ème siècle. Ils trouvèrent une terre dont les habitants éparpillés sur ces grands espaces ne connaissaient ni le cheval, ni la roue, et se considéraient comme les gardiens de la nature.

Les amérindiens ne sont pas venus d'Asie comme le prétendent les savants, mais ce sont des Atlantes dissociés de leurs frères du sud de l'Amérique.

Comment expliquer pourquoi une terre aussi vaste et généreuse est demeurée à l'état naturel jusqu'au 16ème siècle, alors qu'à sa frontière sud existait déjà l'empire aztèque au Mexique, vaincu par les Conquistadors ?

Il ne fallait pas que la force tellurique des États-Unis ne soit réveillée avant une certaine date ésotérique.

Il s'agit sans doute du seul endroit au monde qui est passé aussi brutalement de l'état sauvage à la civilisation citadine et technologique.

Là où il n'y avait rien se dressent des buildings jusqu'aux nuages. Là où l'indigène rechignait à blesser le sol pour lui sacré, les colons européens ont bâti la Babel d'acier et de béton d'un empire international.

Du lieu où rien ne bougea pendant des millénaires, sont sorties les puissantes influences qui en un siècle seulement ont bouleversé le mode de vie du monde entier.

La conquête de l'Amérique
C'est une autorité occulte, agissant à travers le Vatican qui lança les Espagnols à la conquête du Nouveau Monde à la fin du 15ème siècle. Jusqu'à cette date, la zone américaine fut fermée à toute intrusion occidentale.

Le contrat était le suivant : l'Église prendrait le sud et la loge de Londres le nord. La France se plia de force après avoir ouvert la voie aux anglais. C'est globalement la ligne politique qui a déterminé la conquête du Nouveau Monde (un "nouveau monde" bien plus ancien que l'Europe).

La mise en scène de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb est l’œuvre des Dominicains et des Jésuites dont la visée politique était d'engranger une fabuleuse moisson d'âmes indiennes à convertir.

Une digression historique est nécessaire concernant l'esclavage. Lorsque les chrétiens d'Amérique centrale furent devenus "chrétiens", ils ne pouvaient plus être traités en esclaves. C'est un grand humaniste, défenseur des droits des Indiens, qui imagina d'importer la main d’œuvre d'Afrique. Il s'agit du dominicain Bartolomé de Las Casas. Comme l'esclavagisme répugnait aux catholiques, l'affaire délicate de la traite des Noirs fut d'abord une négociation entre rois nègres, marchands arabes et juifs, puis l'Europe entra dans le commerce.

En dehors du sentimentalisme qui conditionne notre vision de l'histoire, le fait est que ce continent était appelé à devenir le creuset d'une race future, à partir des retrouvailles des races atlantes qui avaient été dispersées en Europe, en Afrique, en Amérique et en Asie. À nouveau, les Rouges, les Noirs, les Blancs et les Jaunes qui formaient les quatre grands groupes raciaux de l'Atlantide, allaient se retrouver à l'heure indiquée par l'horloge du karma. Et c'est à cause de ses particularités telluriques que les États-Unis sont devenus la matrice de ce peuple américain, dont les différences ethniques sont moins fortes que leur unité de conscience.

Les perdants furent les natifs autochtones, dont l'extermination était programmée par la loge de Londres qui les jugeaient inassimilables. Il est étonnant que les Yankees auteurs d'un génocide de 10 millions d'êtres se soient changés en abolitionnistes de l'esclavage. La raison de ce revirement est plus politique que morale, car la jeune nation américaine se devait d'offrir au monde l'image de justicier planétaire qu'elle ambitionnait.

Cette image messianique, comme tout ce qui vient d'Amérique, prend un charisme puissant grâce aux forces telluriques qui énergétisent en les rendant séduisantes les choses "made in USA".

Nous avons massacré les Indiens et les avons présentés comme un peuple sauvage et cruel dans les films de propagande dont nous avons inondé la Terre. Aujourd'hui, chaque citoyen native american reçoit une pension pour acheter ses hamburgers et nous avons exporté la mode du chamanisme new-age.

Un tellurisme explosif
La nature spécifique du tellurisme qui émane du sol américain doit être comprise si l'on veut interpréter de la juste manière la place des États-Unis dans l'histoire du monde moderne. Depuis la pointe du Chili jusqu'en Alaska, l'Amérique se présente comme une colonne vertébrale dont la base est enracinée dans le chakra du pôle sud et dont la tête émerge dans l'espace du pôle nord.

Les États-Unis sont le poumon et le cœur de cet organisme puissamment charpenté sur une vertébralité qui s'étend depuis la Cordillère des Andes jusqu'aux Montagnes Rocheuses. Sur cette chaîne extrêmement compacte circule une énergie qui monte du sud et qui croise celle qui descend du nord. Les USA sont le réceptacle de cette énergie.

Les Rocheuses s'étirent sur près de 5000 kilomètres à travers l'Amérique du nord. Il s'agit de la plus importante concentration tellurique matérielle selon l'axe nord-sud. Ici la roche qui s'est condensée en se soulevant émet un puissant magnétisme puisé dans la couche terrestre. Ce magnétisme cristallise l'énergie verticale qui descend du pôle, ce qui n'est pas le cas d'autres chaînes montagneuses comme l'Himalaya qui forme un circuit de distribution horizontal d'est en ouest.

Les Rocheuses exhalent l'haleine de puissants esprits de la matière. Ces forces asuriques retenues pendant des millions d'années ont trouvé un organisme physique pour s'exprimer – c'est le peuple américain.

Jusqu'à l'arrivée des européens, le monstre dormait, à peine conscient de la présence légère des Indiens fondus dans la nature et qui ne se seraient pas risqués à creuser des mines dans les flancs de leur mère la Terre. Mais dès que le violent mental de l'occidental rencontra la force du "dragon", il en fut stimulé démesurément dans un sens d'efficacité matérielle.

Chaque ethnie ou race qui s'installe dans l'espace magique du champ astral des États-Unis voit ses caractéristiques exacerbées pour l'enrichissement de l'ensemble de la nation. La race noire a sublimé son goût de s'exprimer par la musique. Les Anglo-Saxons ont hypertrophié leur passion pour la technique et l'expansion matérielle. Les Juifs d'Europe de l'est ont laissé exulter leur habileté mentale à travers la culture médiatique internationale. Si on analyse l'apport de chaque communauté ethnique, on découvre que ce processus de sublimation des qualités ataviques permet de distinguer les apports entre les groupes venus d'Europe.

L'élément dominant est l'esprit anglais, emprunt à la fois de justice et de domination impérialiste. Les Allemands ont apporté leur esprit de systématisation. Grâce aux savants récupérés par les Américains après la reddition des nazis, la technologie des USA est devenue toute puissante, dans la recherche, la conquête spatiale, l'informatique et la guerre du renseignement (Intelligence Service).

Aujourd'hui, la main-d’œuvre venue du Mexique vient renforcer cet assemblage de forces conjuguées.

L'esprit français n'a pas eu de prise dans cet assemblage, faute d'émigration française notable vers les USA.

Nous ne nous attarderons pas sur des détails sociologiques et historiques que l'on peut trouver dans les études sur la civilisation américaine. Ce qui se trouve dans les livres ne nous intéresse pas ici.

Si je souligne l'importance de l'élément tellurique et occulte dans le développement de l'Amérique, c'est parce qu'il s'agit du point fondamental grâce auquel on peut comprendre le futur du monde. Cet aspect tellurique et énergétique est non seulement l'explication véritable de la puissance américaine, mais c'est aussi la cause de l'emprise que cette puissance exerce sur le monde.

L'humanité est envoûtée par la magie astrale des USA, et il n'est plus nécessaire d'en démontrer l'impact dans tous les domaines.

Avant le 16ème siècle, il n'était pas envisageable que la force arihmanienne concentrée dans les sous-sols de l'Amérique se répande dans le monde.

Les conditions propices pour la libération de cette puissance matérielle apparurent en même temps que les prémices de la technologie moderne, vers la fin du 16ème siècle. L'ère du matérialisme commença à cette date quand la pensée logique s'émancipa des dogmes religieux.

Les puissances d'Europe sont alors à l'apogée de leur rayonnement et celui-ci veut briller jusqu'aux confins du monde. France, Espagne, Portugal et Angleterre, disposant chacun d'une marine forte, se lancent dans la compétition et écument les mers dans toutes les directions.

Cet esprit impérialiste intrépide et avide est évidemment tenu en laisse par les autorités occultes qui veillent au bon déroulement de leur plan.

Le prochain extrait expliquera à qui appartient l'Amérique.

par Hélios

via : http://bistrobarblog.blogspot.fr/2016/07/la-marche-du-monde-1.html


Dernière édition par Aloha le Mer 13 Juil - 13:45:19, édité 2 fois
avatar
Aloha

Messages : 1649
Date d'inscription : 09/08/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://atout-coeur.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Extrait numéro 2 de la "lettre confidentielle".

Message par Aloha le Mer 13 Juil - 8:45:46

La marche du monde (2)

Extrait numéro 2 de la "lettre confidentielle".

À qui appartient l'Amérique ?

Les sociétés les plus influentes de cette époque sont les congrégations catholiques et les lobbies bancaires et commerciaux. Jésuites, Dominicains et Conquistadores ne sont pas des aventuriers idéalistes et les armateurs encore moins. Les rois n'engagent pas leur flotte dans les équipées périlleuses et ruineuses par amour du sport. Le profit est le mobile de cette effervescence si l'on juge les choses de l'extérieur : profits économiques pour les rois et profits "énergétiques" en ce qui concerne les ordres religieux.

Nous ne nous attarderons pas à ces considérations historiques car la vérité est autre. Il faut qu'à l'arrière-plan de la pulsion de conquête – pour raison économique ou missionnaire – il y ait eu une intelligence supérieure qui utilisa ces mobiles apparents pour réaliser un plan de plus grande envergure. Ce plan, c'est l'Ordre Mondial qui est dans une phase d'aboutissement.
L'accomplissement de ce plan passait par la conquête de l'Amérique, et plus spécialement, par la libération de l'énergie tellurique ahrimanienne concentrée dans cette terre.

Seuls des occultistes très bien informés pouvaient connaître le secret du sol américain. Qui étaient-ils ? On distingue deux groupes : les confréries ésotériques britanniques et les ordres religieux catholiques.

Le Vatican a mis en compétition ses légions de pointe. Ce sont des sociétés secrètes dissimulées sous l'apparence de congrégations de prêtres, à savoir les Dominicains et les Jésuites, sans négliger l'importance des Franciscains. Quant à elle, la loge de Londres disposait de médiums en relation avec les chefs de la Loge Noire.

Chaque bord a négocié sa part du gâteau américain. Le sud sera pour l'Église et le nord reviendra à la couronne britannique. Finalement, la France, éjectée du jeu, s'est rangée derrière les "frères anglais".

La France laissera la zone conquise à qui de droit – c'est à dire au Grand Orient International dont l'épicentre est à Londres. Cette loge est la boîte noire des forces matérialistes ahrimaniennes.

La colonisation du monde par les puissances occidentales est l'oeuvre, premièrement, d'une volonté occulte qui projette un empire mondial ; deuxièmement, de groupes dont cette volonté supérieure utilise l'idéologie internationaliste.

Seules des organisations qui rêvaient d'universalité ont pu se lancer dans cette aventure.

Parmi ces groupes internationalistes, nous distinguons : les ordres catholiques qui rêvent d'établir une théocratie mondiale, les confréries ésotériques anglo-saxonnes et le judaïsme libéral. Ces trois groupes sont naturellement mondialistes. Ils sont au service du plan pour fonder l'Ordre Mondial, quoique pour des motifs différents.

Étant les plus avancés dans le tissage d'un maillage international, les Juifs, dispersés aux quatre coins du monde depuis l'antiquité, étaient évidemment en position privilégiée. Leur habileté financière et leur intelligence libre des liens nationaux et des contraintes de la moralité catholique en ce qui concerne l'usure, les a placés dans une situation plus favorable que les chrétiens. En fait, nombre de Juifs convertis au catholicisme demeurent fidèles à la loi israélite et à ses chefs. Parmi ces juifs convertis, il y avait des religieux influents dans l'Ordre dominicain et dans la société de Jésus.

Les fondateurs de ces deux ordres, Dominique de Guzman et Ignace de Loyola seraient issus de familles juives converties au catholicisme.

Le dominicain Bartholomé de Las Casas, protecteur des indiens mais qui est devenu importateur d'esclaves africains, était un juif converti dont les parents proches naviguèrent avec Christophe Colomb. Ces familles sont liées.

Pour financer la conquête des Amériques, il a fallu recourir à des emprunts obtenus auprès des financiers juifs, seuls autorisés à faire le commerce de l'argent. Mais, qu'ils soient juifs, religieux catholiques ou impérialistes anglais, les groupes d'influence qui ont collaboré à la conquête et à l'établissement du Nouveau Monde avaient en commun cet idéal mondialiste qui s'est imposé comme l'idéologie dominante au 20ème siècle.

À l'ombre de Londres

Au plus haut niveau de responsabilité politique, c'est Londres qui a pensé l'affaire et ramassé la mise. Les États-unis, malgré leur supposée Indépendance, ressemblent à un gros garçon tenant la main de sa frêle maman anglaise. Comment comprendre cette dépendance ? C'est facile si l'on sait que l'impulsion pour créer un Ordre Mondial vient de Londres, et que l'Oncle Sam est l'instrument du plan anglais. Si je peux me permettre une illustration du lien entre les deux nations, on voit que le rock'n roll fut inventé en Amérique, mais que ce sont de braves gars anglais, genre Beatles, qui l'ont popularisé à travers le monde. Une nation qui impose sa langue à tous les autres, a de fait conquis le monde. L'âme d'un peuple est dans sa langue. L'âme des peuples de l'ordre mondial est anglaise par la force des choses.

Pour mieux se placer à la tête d'une démocratie universelle, l'Angleterre a pris soin de conserver sa structure monarchique. Cette forme traditionnelle est présentée comme désuète mais elle permet à l'empire de maintenir une cohésion à travers le Commonwealth. Quels que soient les remous qui la secouent, l'Angleterre n'est jamais ébranlée aux yeux du monde. Elle garde sa tête.

Le symbole d'une tête couronnée jamais abattue, hors d'atteinte de la contestation, est un facteur de sympathie auprès des masses que l'Angleterre entend mener à la prospérité collective, à travers l'exemple de son filleul américain.

Londres entre New-York et New Delhi

À l'opposé des États-unis matérialistes, la colonie spirituelle de l'Angleterre est l'Inde. Curieusement, les premiers explorateurs qui touchèrent les côtes américaines croyaient être arrivés en Inde. C'est pourquoi les indigènes furent appelés indiens. Cette "méprise" ne fut jamais réparée et on continua d'appeler indiens les habitants des Indes comme ceux de l'Amérique.

L'Angleterre a ses indiens de l'ouest et ceux de l'Orient qu'elle fut la seule à domestiquer vraiment, et auxquels elle imposa le chemin de fer et la langue.

En Amérique aussi, les anglais, dépossédant les indiens, construisirent un chemin de fer et imposèrent leur langue aux indigènes. Si l'Inde représente un ancrage magique et spirituel pour Londres, l'Amérique est l'ancrage matériel. L'un fournit la force spirituelle et l'autre l'énergie physique. Autrement dit, l'Angleterre a réalisé un équilibre surprenant entre l'esprit de Lucifer de l'Inde (lumière) et l'esprit d'Ahriman américain (matière).

Ayant inspiré la décolonisation aux autres nations, l'Angleterre s'est bien gardée de renoncer à sa puissance impérialiste. L'antique nation hindoue parle désormais la langue anglaise et son élite pense en anglais. L'occultisme anglais a puisé à la source magique de l'Inde.

En Inde, les anglais sont allés chercher une force magique, une initiation, un pouvoir inconnu en Europe. Par l'aspect extérieur, les anglais semblaient dominer les Hindous, mais la force magique de l'Inde les dominait de l'intérieur. Les occultistes anglais et américains furent contactés par les représentants de la Loge Orientale et il en découla la fondation d'une organisation chargée d'apporter à l'occident les connaissances ésotériques de l'Orient. Par la Société Théosophique, ces connaissances furent transmises aux loges anglaises et américaines.

L'intelligentsia britannique puisa dans ces connaissances la matière idéologique pour formuler une synthèse entre le matérialisme et le spiritualisme. L'occultiste anglais Charles Leadbeater et sa collaboratrice Annie Besant participèrent activement à ce travail en tant qu'agents de la suprématie britannique internationale, jusqu'à ce que la médium américaine Alice Bailey diffuse l'idéal synchrétique du Nouvel-Âge, annonçant une "nouvelle religion mondiale".

Grâce à ce contact entre l'Angleterre matérialiste et l'Inde spirituelle, il fut possible d'amener l'idée que le Nouvel Âge annoncé serait du matérialisme spirituel.

La Loge Noire de Londres et la Loge Blanche d'Orient réalisèrent un contrat de non-belligérance et de soutien mutuel, en lançant des projets politiques communs avec, par exemple, l'Organisation des Nations Unies (ONU). On se mit d'accord sur le concept de Nouvel Ordre Mondial. Cette idée prit un caractère socialiste et spirituel à la fois. Les idéalistes applaudirent le Grand Soir du Nouvel Âge.

Les maîtres de la Grande Loge Blanche firent connaître par leur porte-parole "le Tibétain", leur prétendu "plan divin" qui n'était ni plus ni moins que l'accomplissement du projet communiste. Ainsi, le progrès matériel devint la preuve d'une évolution de la conscience et de l'âme.

Le socialisme international qui s'imposerait avec l'instauration de l'Ordre Mondial serait l'accomplissement du travail du Christ.

En Europe, certains auteurs lucides comme René Guénon, se sont érigés contre la "contre-initiation théosophique". Mais cela n'a pas empêché le Nouvel-Âge du matérialisme spirituel de devenir la doctrine dominante parmi les chercheurs de spiritualité.

En Amérique, il va de soi que le matérialisme spirituel est la religion du peuple. Cette idéologie typique de l'âge noir mènera à la nouvelle religion mondiale annoncée par la Loge Blanche.

La popularisation des idées orientales diffusées par les occultistes anglais de la Société Théosophique ne tarda pas à attirer en Europe des hordes de gourous et de swamis patentés. Ils échouent en Amérique à la tête d'un petit business spirituel, quand ils ne sont pas assez charismatiques pour fonder une secte de renommée internationale. On ne parle plus de libération spirituelle mais de développement personnel, ce qui est le contraire. Le tellurisme si particulier de l'Amérique du nord fit office de caisse de résonance pour des systèmes de contrôle mental et des thérapies psychologiques pour "réussir" dans la vie.

Le succès est l'obsession de l'Amérique. Réussir, c'est avoir Dieu de son côté. Les choses ne sont pas plus compliquées car la religiosité américaine se résume à faire descendre le Saint Esprit dans le standing, la santé et l'apparence corporelle. L'autre nom de cette religion de la matière est le satanisme.

La libération des asuras de l'Amérique

Si les occidentaux étaient venus plus tôt en Amérique, les civilisations d'Europe n'auraient pu se développer normalement. Elles auraient été parasitées par la force du tellurisme américain, libéré au contact de l'énergique force mentale occidentale.

L'énergie électromagnétique du sol et l'atmosphère astrale de l'Amérique se conjuguent dans la conscience américaine pour donner le type de civilisation que nous connaissons. Les Indiens, eux, n'étaient pas mentalement réceptifs à ce rayonnement tellurique. Ils étaient restés à la phase de conscience intuitive pré-mentale des Atlantes. Ils ne pouvaient donc pas allumer le feu de la Terre, ni la colère des Asuras des profondeurs. Les Indiens étaient les gardiens, les régulateurs d'une force qui ne devait pas sortir encore. Ils la ressentaient avec une crainte respectueuse.

Dès que les Blancs eurent mis les pieds sur la terre sacrée des hommes rouges, ceux-ci s'effacèrent sans trop de résistance, comme mus par le signal collectif d'une défaite inévitable. Dans le fracas des fusils, des marteaux, des pioches, du roulement des chariots des pionniers, à travers leur violence et leur combat pour soumettre ce pays indompté, la force souterraine s'éveilla et s'infiltra jusque dans les pensées des conquérants. Il en résulta alors la fantastique ivresse d'action de l'Amérique trépidante.

Des centres de force s'allumèrent sur les sites des regroupements humains les plus importants et c'est là qu'aujourd'hui les dragons telluriques crachent leur feu astral. Ces lieux ont pour nom New-York, Chicago ou Washington. Ils spécialisent un type d'énergie en relation avec la nature tellurique des asuras du lieu.

Ainsi, la faille californienne exhale une radioactivité qui s'exprime dans l'informatique de la Silicon Valley et dans les usines à images de Los Angeles.

La science et l'astralisme se conjuguent et se répandent sur le monde autant par les inventions géniales que par les amusements stupides made in USA qui corrompent la jeunesse. Ces amusements dysneyliens sont des formules magiques chargées de messages subliminaux qui lavent le cerveau des peuples, démunis devant cette attaque occulte. New-York est comme le phare du monde et Washington D.C. son centre de contrôle policier et militaire.

Depuis ce faubourg de Los Angeles (les anges) appelé Hollywood (le bois sacré), l'idéologie américaine intoxique la conscience humaine, lui martelant sa propagande en images hypnotiques. Tout ceci vous est bien connu car vous avez été américanisés depuis les années 50 lorsque les USA se mirent en devoir de reconstruire l'Europe à leur image (plan Marshall).

Les asuras endormis dans la roche et la terre sont maintenant libérés. C'est leur puissance jubilatoire que l'on voit se répandre pour la plus grande gloire des dieux de la matière. Les hommes rouges, gardiens du sol, ne pouvaient rien faire pour empêcher les Blancs de venir.

À présent, ils sont les gardiens des casinos et des centres de jeu. Ils blanchissent l'argent du crime.
par Hélios
http://bistrobarblog.blogspot.fr/2016/07/la-marche-du-monde-2.html
avatar
Aloha

Messages : 1649
Date d'inscription : 09/08/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://atout-coeur.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum