TOUT SIMPLEMENT
Bienvenue sur Tout Simplement Smile
Afin de profiter pleinement de ce que vous offre ce forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de nous rejoindre si ce n'est pas encore fait ! :-) Cœurdialement Aloha ♥️
Icône Vierge Marie
Résultat d’images pour images Vierge Marie
Derniers sujets
» ALCYON PLEIADES 62: Géo-ingénierie, Tremblement de terre, ouragan, référendum, Catalogne, Cisma
Jeu 19 Oct - 12:19:34 par Aloha

» SOTT ... Juin 2016 - Météorites, conditions météorologiques extrêmes et changements terrestres
Jeu 19 Oct - 12:10:54 par Aloha

» "La Vie Impersonnelle" aux Ed Astra et en Ligne
Ven 13 Oct - 11:11:27 par Aloha

» Phages : la nouvelle thérapie contre l’antibiorésistance, enfin autorisée !
Mer 11 Oct - 15:29:10 par Aloha

» Eckhart TOLLE – Résumé de sa première conférence en France
Mer 11 Oct - 13:37:47 par Aloha

» De nouvelles informations sur le complot vaccinal, mais que contient donc le vaccin “contre” la rougeole ?
Jeu 5 Oct - 10:29:24 par Aloha

» Embrasser son ombre - Humilité
Mar 3 Oct - 17:35:44 par Aloha

» Sri Aurobindo : Offrande de soi
Dim 1 Oct - 11:33:28 par Aloha

» Empathie : une force pour vous
Dim 1 Oct - 9:37:06 par Aloha

» Vaccination: le véritable nettoyage cellulaire
Sam 30 Sep - 11:17:47 par Aloha

» Eckhart Tolle : MÊME le SOLEIL MOURRA un JOUR (Livre audio)
Ven 29 Sep - 18:47:59 par Aloha

» Comment se re-centrer dans le cœur ?
Jeu 28 Sep - 12:23:54 par Fol le Fou

» Alcyon Pléiades 61: Ouragans fabriqués, géo-ingénierie, Fema, attentat Barcelone, Virus, éclipse.
Jeu 28 Sep - 10:41:06 par Aloha

» Trump tombera-t-il dans le piège coréen ?
Mar 26 Sep - 22:43:12 par Aloha

» Léandre : Le soleil intérieur brille
Dim 24 Sep - 17:05:28 par Aloha

» Splendeur d'automne
Dim 24 Sep - 8:49:39 par Aloha

» Qu'est-ce qu'un gourou ?
Sam 23 Sep - 11:34:54 par Aloha

» Planète X - les forces gravitationnelles commencent à se faire sentir sur notre planète
Ven 22 Sep - 21:10:21 par Aloha

» Comment sentir si on est au bon endroit au bon moment ? – Sylvie OUELLET
Ven 22 Sep - 17:46:56 par Aloha

» L’arrivée de Nibiru dans notre système solaire
Ven 22 Sep - 16:29:12 par Aloha

» Intégrale de l'album de Joan Manuel Serrat - Miguel Hernández (1972)
Jeu 21 Sep - 10:23:05 par Aloha

» Rois de France, croisades et Templiers selon Miles Mathis (1ère partie)
Jeu 21 Sep - 10:04:34 par Aloha

» Bertrand Duhaime : QU'EST-CE QUE LE «SOI INTÉRIEUR»?
Mer 13 Sep - 14:27:59 par Aloha

» L’unité et la dualité par Claudette Vidal
Mer 13 Sep - 11:24:46 par Aloha

» 66° ALCYON PLÉIADES-INFORMATIONS 2017 : Ouragan, FEMA, fausse bannière, Corée-USA, 5G, Puce
Mar 12 Sep - 10:36:31 par Aloha

» L'Ile de la désespérance abandonnée par la "Ripoublique" en Marche
Lun 11 Sep - 11:16:56 par Aloha

» Jésus au Cachemire en Inde (Document france 5)
Dim 10 Sep - 13:59:41 par Aloha

» 5 ans pour refaire le monde
Sam 9 Sep - 9:22:07 par Aloha

» 6 règles d’or pour que votre cerveau continue de fabriquer de nouveaux neurones
Jeu 7 Sep - 0:54:32 par jurada

» Le passeur d’âmes
Jeu 24 Aoû - 12:01:47 par Aloha

» Léandre : Étrange… 21 août 2017
Lun 21 Aoû - 22:01:56 par Aloha

» Retour à la médecine originelle
Dim 20 Aoû - 13:59:31 par Ganji Anankea

» Alcyon Pléiades 60: Patton Réincarnation, immortalité cryogénèse, robotique, Lincoln- Kennedy
Sam 19 Aoû - 17:45:50 par Aloha

» Léandre : Nouveaux sens physiques et communication 29 juillet 2017
Sam 29 Juil - 16:09:50 par Aloha

» Eckhart Tolle : L'éveil est un basculement de la conscience ....
Lun 24 Juil - 10:18:52 par Aloha

» Kara Schallock – Mises à Jour Permanentes
Mer 19 Juil - 12:51:13 par Aloha

» Alcyon Pléiades 59: Climagate, Changement climat, HAARP, ondes Elf, Gwen, chemtrail, nanoparticules
Mar 18 Juil - 11:15:08 par Aloha

» Léandre : Le système sensoriel dans le processus
Dim 16 Juil - 16:25:48 par Aloha

» CNT - Message à toute l'humanité
Sam 15 Juil - 14:01:24 par Aloha

» Quarantaine de saint Louis
Jeu 13 Juil - 19:22:56 par Aloha

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Le Wiki du Forum - Nos Publications
Nos Publications sur le Wiki du forum

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur FacebookSuivre Forumactif sur TwitterSuivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Google+Suivre Forumactif sur Pinterest



ÊTRE OU SUIVRE...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ÊTRE OU SUIVRE...

Message  attchibhatt le Lun 20 Fév - 10:58:10

Namasté/Bonjour hindi


Une particularité de la langue française concerne les verbes « être » et « suivre » qui, conjugués au présent de l'indicatif, s'écrivent et se prononcent de la même façon… tout en ayant des sens très différents.
Le cogito de René Descartes « Je pense donc je suis... » sur lequel il étayait l'existence, mérite révision, car aujourd'hui nombre d'âmes pensantes ne seraient-elles pas plus dans le suivre que dans l'être ?

De même, la question « Qui suis-je ? » prendra d'autres dimensions… suivant le sens envisagé.

Exprimer le soi en excluant le suivre est-il réalisable ?

"Je suis" l'individu, être unique, libre d'agir et de penser comme je l'entends ; en fait, à de rares exceptions près, je suis/suivre plus que je suis/être.
L'enfant ne dispose pas de moyens pour vérifier si ce qu'imposent les parents est vrai ou faux. Pour lui, le droit d'être se résume à « Suivre ce que l'adulte impose ! » ; suivre pendant des années une scolarité dont 90 % des sujets l'indiffèrent, l'ennuient, voire le perturbent… d'autant qu'à de rares exceptions près, il n'utilisera pas 5 % du programme avalé et de fait l'oubliera.
Aborder les religions, c'est tomber dans les textes figés par le sacré « intouchable »… où il est surtout question de suivre. Pas vraiment d'être soi.

« Je » grandit donc avec le mal-être de suivre qui empêche d'être soi.

Majeur en fin, suis-je libre de m'exprimer ?

Professionnellement, je dois suivre le rythme de la production ; avant tout être rentable !

Le soir, je m'enferme dans un chez moi qui ressemble à « ce qui est » plus qu'à moi ; qu'importe, j'y médite libre sur ce qui suit.
Vile vie en ville, à suivre les programmes de télévision, de cinémas, des politiques, des médias...
Vie bancale en rural où je sue à repousser sans cesse des projets pourtant modestes…

Quelque part, l'impression de n'être pas encore né ; l'illusion « je » tombe à « Je-Nous ».

« Nous Deux » ; à de rares exceptions près, souvent deux « Je Suis Moi » qui tentent l'autre… de le suivre. Avant que ça casse, on passe l'éponge en faisant un bébé… voire deux !
Là encore, la reproduction ne solutionne pas les problèmes individuels non résolus. Au contraire, puisque la descendance hérite, entre autre, du mal-être non digéré par ses concepteurs…

à suivre, à fin d'être...


Dernière édition par attchibhatt le Ven 10 Mar - 9:36:04, édité 2 fois (Raison : ajout de photo...)
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ÊTRE OU SUIVRE...

Message  attchibhatt le Lun 6 Mar - 7:26:19

Namasté Namasté,



La vraie vie, porteuse de nouveau, n'est pas prévisible par nature, pas mémorisé[/color]e, pas maîtrisée. L'homme contemporain (dans le mot « homme », j'inclus « femme ») fonctionne essentiellement par habitude ; ce qui ne l'aide guère à accueillir le nouveau au présent.
Pourtant, seul le nouveau maintient la vie.
Il ne s'agit pas uniquement de suivre les autres... Les petites habitudes, comme les grandes, quelles qu'elles soient… sont des preuves de manque d'originalité de vie ; plus positivement exprimé, les habitudes devraient être des moyens de rendre compte du train-train rassurant que suit « je ».
Si la mondialisation par l'uniformisation, l'américanisation du monde, les monopoles et les contrôles de la distribution existent… n'est-ce pas grâce à moi l'acheteur ?
Les mensonges de la politique, de la mode, de l'actualité orientée, de la pub, des sports trafiqués, des religions organisées… survivent en occupant dans le monde soporifiques des pensées un "je" pris en otage entre l'agro-alimentaire et la santé qui l'empoisonnent « pour son bien ».
Le modèle de société que « je » suit, est le mensonge qui extermine à petit feu l'individu, la famille, la pluralité des cultures…
J''alimenterai (tant que j'y serai autorisé) ce fil de discussion d'habitudes qui tuent le « je » qui prétend être différent... alors même que homme femme perpétuent la référence imposée... parce que c'est ainsi que tout le monde fait.
Au nom de quoi ? De faire vivre la surconsommation !
Jusqu'à rendre le paradis à l'enfer.


Dernière édition par attchibhatt le Ven 10 Mar - 9:45:08, édité 1 fois (Raison : ajout de photo...)
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Qui suis-je ?

Message  attchibhatt le Mer 8 Mar - 4:49:38

Rien ! Personne !

Pour ce qui est de suivre, j'ai suivi le cursus scolaire obligatoire et les orientations imposées.
Professionnellement, ce ne fut pas vraiment mieux ; je ne saurais dire si j'ai échoué ou réussi dans la gastronomie française. Vivre d'un métier de bouche n'est pas difficile dans le sens où il élimine le problème "remplir la panse"... je considérais l'argent comme un bonus.
Le hic fut plutôt de trouver un patron qui fonctionnait comme moi. J'en ai essayé beaucoup ! Ils se ressemblent tous... seul le ratio, le rendement, les bénéfices, bref... l'argent compte pour eux !
Les concours culinaires étant tous trafiqués, je m'en suis extrait.
Une fois à son compte... les problèmes se renversèrent : "Trouver du personnel honnête qui fonctionne comme moi..."
Je ne manquais pas d'argent, mais d'issue spirituelle. Pour pallier au manque, je m'unis avec une compagne qui fonctionnait totalement à l'inverse de moi ; elle flambait l'argent sans se soucier du spirituel.
Englué tous bords dans des impasses, vint ce que je cherchais : la rupture avec cette vie.
Via un accident de moto, je m'écrasai à grande vitesse contre un bloc rocheux dans les Gorges D'Ollioules.
Dix-huit jours de coma durant lesquels je voyageai sans corps et visitai notre planète. L'endroit où je me rendis le plus fut celui où je vis en ce moment : la chaîne de montagnes Himalaya ~ Plus pour le lama, que je rencontrais à chaque visite, que pour le lieu (une grotte).
Entre les visites rendues à un maître vêtu d'une simple robe écrue, alternaient de violents combats que je menais çà et là (contre des hommes à l'apparence humaine qui s'en prenaient aux enfants humains). Les raisons réelles de l'acharnement des adultes à exploiter les enfants restèrent obscures.
Ce dont je me souviens parfaitement par contre, c'est que les enfants arrivaient adultes dans un monde vidé de tout et où tout était en panne.
Par contre, dans la grotte du "lama blanc", le calme régnait. Lui et ses deux disciples n'ouvraient jamais la bouche pour parler. Il semble que nous communiquions par télépathie. Avant tout entretien, il me flagellait la jambe gauche qui, si elle ne comportait aucune fracture... des mois plus tard, les neurologues de l'hôpital de Toulon découvriront que le SC1 avait été broyé. Bilan : insensibilité totale, incapacité à la marche.

ps : passons les nombreux détails qui rallongeraient ce texte de plusieurs dizaines de pages. pour en arriver directement aux derniers instants du coma... autrement exprimé, le réveil, où je fis une étrange déclaration...


Dernière édition par attchibhatt le Ven 10 Mar - 9:49:51, édité 3 fois (Raison : ajout de photo...)
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'Attchibhatt

Message  attchibhatt le Jeu 9 Mar - 9:06:40

Extrait du Chapitre VI,
Au-delà de l'homme...
... Les fondations que l'on m'avait inculquées n’avaient pas cours dans ce monde immatériel. Invisible, témoin à la vitesse de la lumière d'histoires, via la pensée de chacun, rien ne m'affectait vraiment.
D'un coup, je me retrouvai aux commandes d'un avion déjà en vol. Destination... ? Mission secrète. Retrouver la panacée qui soigne tout, à laquelle rien ne résiste, couleur jaune or, sphérique, un peu plus petite qu'un abricot.
Ici comme sur terre, j'entreprenais tout et ne finissais rien ; mes pensées volages furent incapables de conduire l'enquête.
Je ne découvris pas le remède universel, mais des logis fantaisistes comme je n'en avais jamais vus auparavant. Des constructions plus petites que les nôtres, où aucun espace n’était perdu. La pièce principale de chaque habitation avait un pan de mur tapissé d’écrans, allumés sur différents programmes. Je n'avais jamais vu d'écrans plats aussi fins. Une époque future pensai-je aussitôt. À l’intérieur de la maison, le mobilier oscilla lentement en avant, puis revint à sa position initiale, pour recommencer en arrière. L’inclinaison était assez accentuée pour qu’en fin de course, la bibliothèque et ses livres, les meubles, les rayonnages et leurs accessoires, achèvent leur périple en équilibre au-dessus des occupants. Pourtant, chaque chose restait à sa place. Intrigué, je m'introduisis dans la salle de bain aux éléments noirs. Seul l’écran animé, au-dessus de la baignoire, était en couleur. Je fis couler un bain à ras bord. Tantôt à l'horizontale, tantôt à la verticale, parfois la tête en haut, parfois la tête en bas. Sans qu'aucune goutte ne déborde. Une femme de couleur, noire elle aussi, vêtue de lambeaux qui moulaient avantageusement ses formes, se hissa à l’autre bout de la baignoire-balançoire. Les cheveux noués dans un chignon, elle se mouvait avec une grâce féline, sans cesser de m’observer. Elle finit par me rejoindre. Elle me connaissait intimement. Ses caresses furent précises, elle refusa toute avance. Elle prétendit, sans ouvrir la bouche, que j'étais trop mal en point pour que nous nous accouplions. Je ne compris pas ses propos, de toute façon je ne me voyais pas. Une pensée flotta.
- Comment me voient ceux qui me voient ?
Je découvris la relation filiale dans ce monde où la lumière enveloppait sans ombre ceux qu’elle touchait. Au milieu d’un univers nu, une fillette qui marchait à peine m’appela « Papa », une enfant adorable et aimante. J'ignorai son nom, je la pris dans les bras, en ayant l'impression de fermer les yeux.
Je me réveillai parfois sur des images calmes. Telle cette petite plage du Var, en compagnie d’une bande de jeunes qui se doraient sur le sable fin. Dire que j'étais avec eux est faux ; là aussi, ma présence passa inaperçue.
Voyeur invisible, parfaitement conscient que S. Gainsbourg était mort... que notre B.B. nationale était plus vieille et moins belle... que Johnny avait quitté Sylvie (ou l’inverse)... que Coluche, pourtant champion du monde de vitesse du kilomètre départ arrêté sur circuit, s’était pris un poids lourd en pleine poire non loin de là...
Mais ces êtres leur ressemblaient du temps de leur jeunesse, si vivants, si réels.
D'autres fois, des actions violentes m'assaillirent. Ainsi ce jeune pilote, aux commandes d’une puissante moto dont le passager abattit froidement une femme politique en plein centre d'une grande ville.
Au sein de cette tranche de vie humaine, l'inactivité régnait.
Chaque être observait le silence, face aux écrans inanimés. Tous espéraient une éventuelle livraison de matières premières. L’eau manquait, la terre y était partiellement brûlée, peut-être par la pollution. Ce fut la première communauté sans enfants que je traversais.
La dernière aussi.

L'unique lieu où je me sentais bien, était auprès des lamas. Penser à eux suffisait pour être présent directement dans la grotte. Le plus âgé était seul, debout. Les deux disciples et le bac de sable avaient disparu. Le sourire du vieil homme calma immédiatement les pensées qui fusaient en moi.
Il m'invita à le suivre au fond de la grotte. Une ouverture laissa apparaître des marches sculptées à même la roche. Une lumière diffuse permettait de voir au cœur de la pierre, sans éclairage artificiel apparent. Le moine me convia à le précéder.
- Combien de marches ai-je gravies ? Où suis-je ?
Immobile, le lama attendait au faîte de l'escalier. Comment m'avait-il dépassé sans que je m'en rendis compte ?
Je m’apprêtai à marquer une pause. Il m’incita à le rejoindre sur la grosse pierre ronde où il siégeait, en position du lotus, dehors, au sommet de la montagne, au cœur de la nuit.
Un immense disque jaune occultait le ciel obscur, au point qu'aucune étoile ne brillait. La pleine lune très très près m'hypnotisait ; je ne ressentis pas la fraîcheur de l'altitude, ni de la nuit, mais des vibrations. Sensation indescriptible où, après avoir perdu mon corps, mon ego se résigna enfin à n'être rien, à ne plus rien faire naître. J'ignorai si j'étais vivant ou mort.
La pierre énorme sur laquelle je me tenais parut bouger, ce qui me sortit illico du recueillement dans lequel j'étais plongé.
Confusion.
La montagne avait disparu.
La terre elle-même se trouvait réduite à la taille d’un ballon de handball, menaçant mon équilibre.
Nouvelle question : " Où est le religieux ? "

La robe blanchâtre se détacha de l'obscurité. Le moine, allongé sur le dos, en lévitation au milieu du vide, les paupières closes, semblait dormir. Je pris peur, je ne l'avais jamais vu inactif auparavant. Accroché à sa tunique, je le suppliai d’ouvrir les yeux, de revenir. Affligé au plus haut point, j'implorai le vieil homme de ne pas m'abandonner. Que pouvait-il arriver de pire ? Je ne possédais plus rien et j'étais en train de perdre le seul être avec qui je parvenais à m'accorder. La seule personne que j'aimais assurément plus que moi-même était en train de me quitter.
Fidèle à lui-même, digne, le maître répondit , sur le ton calme que je lui connaissais.
"- Tu es ma réincarnation, va maintenant ! "...


Dernière édition par attchibhatt le Ven 10 Mar - 10:10:44, édité 2 fois (Raison : ajout de photo...)
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Journal d'Attchibhatt

Message  attchibhatt le Ven 10 Mar - 9:29:29

Extrait du Chapitre VII,
LE RÉVEIL

...La réintégration brutale à l'intérieur du corps fut ponctuée de puissantes secousses électriques. Sous la puissance d'une décharge plus forte que les autres, j'ouvris les yeux l’instant d’un flash.
L’air est vital. Impossible de m'accorder au respirateur artificiel en recevant de sévères coups de jus ; le rythme programmé par le personnel soignant était trop court et trop lent pour l'inspiration dont j'avais besoin. Je haletai avec un tuyau qui obstruait ma trachée artère.
Incapable d'appeler à l’aide, je me sentis mourir. J'eus une dernière pensée pour les moines de la grotte. En une fraction de seconde les deux disciples apparurent en murmurant à l'unisson. Le refus de lutter s'immisça en moi, aussitôt les psalmodies haussèrent d'un ton. L'amplitude des vibrations devint maximale et attira mon attention. Le calme s'insinua en moi.
Les appareils de contrôle signalèrent le retour du coma comme un incident. Une cacophonie discordante d'alarmes tintaient, vibraient, couinaient. J'entendis le chef de réanimation et sa suite se ruer sur les bruyants appareils. Les lamas se retirèrent, leur sobriété amplifiait leur dignité, ils disparurent.
- Docteur ! Il se réveille, qu’est-ce qu’on fait ? 
L’équipe au complet exultait en reprenant le contrôle des appareils.
- Nous allons le lyser ! Ça lui évitera de souffrir. 
Incapable d’ouvrir les yeux ou de me mouvoir, soudé à l'intérieur de mon corps, je ne pouvais plus m'évader dans l'éther. L'odorat rivé au cocktail volatile d'eaux de toilette du personnel et d'effluves pharmaceutiques qui envahissaient la pièce, je crus reconnaître le parfum de ma mère.
- Pour le moment, nous le tenons madame... Impossible d’établir un pronostic quant à ses chances de survie... Mes confrères pensaient que j’avais tort de maintenir artificiellement un cas aussi désespéré... Madame, faites-moi confiance, je fais mon possible... 
Des voix émergèrent. Je fis un effort de concentration pour saisir les paroles. Mon cerveau ivre tenta de garder les mots ordonnés.
- … Monsieur, vous entendez, essayez d'ouvrir les yeux. 
Chaque partie de mon corps répondit dans le désordre aux ordres d'un esprit gourd. De froides menottes frottaient ma main gauche pendant qu'une grosse paluche chaude m'enserra la droite.
Il faisait jour, mais ne distinguais rien à cause d'une hypersensibilité à la lumière. Un mouchoir tagué au parfum de ma mère absorba mes larmes.
- Attchi ? Tu entends ? 
Plus que la voix, je reconnus le ton. J'écarquillai les yeux afin de comprendre le pourquoi de sa présence. Le panorama nébuleux n'empêcha pas de comprendre qu'il y avait du monde, beaucoup de monde à mon chevet. Au fur et à mesure que la mise au point automatique reprit le dessus, je discernai à droite, un grand costaud en blouse blanche et deux pyjamas verts masqués à ses côtés. Mon crâne était rivé à l'oreiller, impossible de tourner la tête. Au cours de circonvolutions désordonnées, mes yeux enregistrèrent deux femmes en veste rose, puis deux autres en blouse bleue, peut-être plus ; mon regard acheva sa course sur la personne qui me tenait la main gauche.
Je portais des culottes courtes la dernière fois que ce visage m'observait depuis cette hauteur. Les années ne l'avaient guère changée en accentuant les traits durs de l'intransigeance ; la panse s'était embourgeoisée : ma mère.
Les paupières me brûlaient, je me sentais mieux les yeux clos.
Instant propice pour faire le point. Le doute n'était pas permis, j'étais dans une chambre d'hôpital.
L'homme en blouse blanche exerça une pression sur ma main tribord, une voix autoritaire répétait sans cesse...
- Monsieur, vous savez où vous êtes ?
- Monsieur, vous vous souvenez de votre nom ?

Dans un effort pesant, je rouvris les yeux et fixai l'auteur des questions.
- Monsieur, vous vous rappelez ce qui vous est arrivé ?
Une profonde inspiration. Le regard rivé à celui du costaud, je murmurai.
- Le DALAÏ-LAMA est mort...
Le chirurgien sourit. Son visage rond descendit d'un étage afin de ne rien perdre de mes murmures.
- Pardon...?
- Le DALAÏ-LAMA est mort... Je suis sa réincarnation.

Pour le moins étonné, le chirurgien stoppa là l'interrogatoire. La déception s'exprimait sur son visage embarrassé, qu'il releva vers celui de ma mère afin de scruter un indice. La moue qu'ils échangèrent ne laissa aucun doute. Ma réponse dérangeait l’assistance.
Peut-être revenait-il à l'esprit de ma mère, qu'avant l’accident, j'étais un enfant peu conventionnel, mais là, elle devait penser que j'avais mis le paquet... que j'étais revenu complètement cinglé. En quelques secondes, des regards embarrassés se croisèrent aux milieu de commentaires qui m’échappèrent.
Je n'eus pas besoin de lire dans les esprits pour savoir ce que pensait le personnel qui assistait au réveil.

- N'était-il pas déjà fou ? 

J'en avais assez dit. Je choisis de ne plus ouvrir la bouche.
Le costaud déclara qu’il fallait me laisser seul afin que je me remette un peu. Il avait raison, mes paupières se fermaient d'elles-mêmes, toute lutte pour les garder entrouvertes restait vaine. Mon sens de l'ouïe semblait intacte, les commentaires reprirent en s'éloignant...
- Madame, vous êtes allée aux bureaux des entrées... pour ce problème de sécurité sociale  ?
- Oui, docteur. Là non plus, je ne sais quoi répondre. Il a toujours travaillé...

La porte se referma.


Dernière édition par attchibhatt le Ven 10 Mar - 10:16:58, édité 1 fois (Raison : ajout de photo...)
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ÊTRE OU SUIVRE...

Message  Aloha le Ven 10 Mar - 10:43:41

attchi sunny Quel bonheur de redécouvrir ton "histoire"
merci
avatar
Aloha

Messages : 1674
Date d'inscription : 09/08/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://atout-coeur.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

... entre parenthèses...

Message  attchibhatt le Jeu 16 Mar - 15:06:15

Comme beaucoup, avant l'accident et le séjour "au-delà",  je ne connaissais du Tibet que "Tintin au Tibet de Hergé" ; j'avoue une ignorance totale en matière de bouddhisme, lamaïsme tibétain, voire tout ce qui touchait au Tibet avant cela.
Donc, déclarer être la réincarnation du Dalaï-lama alors que le XIVème est encore vivant en la personne de Tenzin Gyatso, porte à se poser des questions. C'est ce que je fis durant les deux années où je fus cloué en différents hôpitaux varois.
Puis pendant les années qui suivirent... où je recherchais activement ces lamas en robe écrue. La description de cette quête remplit des centaines de pages dans le journal intime que je tenais quotidiennement à jour et relisais en boucle afin de rendre compte des progrès réalisés et de m'assurer que je n'étais pas fou.
Sans la moindre sollicitation de ma part, par concours de circonstances,  je fus invité par le gouvernement tibétain en exil à raconter cette histoire au cours d'un dîner où je fus convié par les ministres de l'époque, à Mac Leod Gange. Une autre soir, j'ai été reçu par l'oracle personnel de Sa Sainteté dans sa suite de Mac Leod Gange. Une autre fois encore, par son médecin personnel.
Mon histoire dérange, je le conçois d'autant mieux que le plus perturbé... fut longtemps moi, seul contre tous. J'ai reçu des menaces non déguisées de la part de mafieux tibétains, à tel point que le secrétaire du premier ministre du gouvernement en place de l'époque intervint en personne pour calmer les excités.
Loin de m'impressionner, ce remue ménage m'incita à fouiner plus loin, et à rencontrer d'autres tibétains plus instruits sur l'histoire du Tibet, mais qui... eux, la racontent autrement.

Comme l'histoire de France, l'histoire du Tibet ~ où se mêlent politique et religion ~ est maquillée à un tel degré que la version originelle s'en trouve perdue pour le commun des mortels qui n'a point participé personnellement et directement aux faits... ou au moins enquêté sans se laisser détourner.
- Quelques questions auxquelles je n'ai obtenu aucune réponse satisfaisante :

  • Pourquoi un leader politique et religieux qui disposait du soutient total de son peuple réparti sur un territoire grand comme 6 fois la France ~ territoire difficile, voire impossible d'accès les mois d'hiver ~ a-t-il pu se faire surprendre au point de devoir se réfugier précipitamment en Inde ?
  • Si telle menace existait vraiment, comment le Dalaï-lama et toute sa suite ~ qui étaient constamment surveillés par le gouvernement chinois ~ ont-ils pu se volatiliser sans attirer l'attention ? Une telle caravane de dignitaires politiques et religieux avec suites représentait un nombre considérable de personnes ~ plus de cent ~ qui ne pouvaient se déplacer rapidement. Comment n'ont-ils point été rattrapés/interceptés par l'armée chinoise ? Ce point soulevé ramène à la première question : "Puisque c'était si facile de tromper les espions et l'armée chinoise au Tibet, pourquoi s'exiler en Inde ?"
  • Paradoxalement, depuis des mois le gouvernement chinois entassait une armée de plus 45 000 hommes aux portes du Tibet pour préparer son invasion... Le gouvernement tibétain, qui était averti depuis le début de ce fait par ses observateurs, n'a pourtant pas levé le petit doigt en signe de réaction. Pourquoi ?
  • Que signifie un gouvernement tibétain en exil à Dharamsala ? Ça dure depuis un demi-siècle... combien de temps encore ? Pourquoi ? Dans quel but ?
  • Quel est l'espoir du vrai peuple tibétain... de ceux restés sur place...? Comment un "Océan de Sagesse" peut-il abandonner un peuple prêt à mourir pour Lui ?
  • etc, etc,...

Je ne suis pas là pour faire le procès de quiconque. Ce que Tenzin Gyatso fait et pourquoi il le fait ne regarde que sa personne. Des questions non élucidées à propos du Tibet "lâché/gâché", des Dalaï-lama assassinés en série, des réincarnations douteuses, du peuple sacrifié par les "nobles", du bouddhisme tibétain qui envahit la planète... il en subsistent des centaines. Si je me suis  penché dessus, c'est uniquement parce que j'ai souvenir d'une phrase étrange prononcée au réveil d'un coma agité.
Cette quête m'a ouvert des horizons spirituels dont j'ignorai jusqu'à l'existence ; enfin, elle m'a révélé toute la machinerie honteuse mise en place internationalement via des organisations qui ne parviennent plus à s'auto-blanchir.
Le Tibet est aux tibétains ce que l'Australie est aux aborigènes... ce que l'Amérique du Nord est aux amérindiens... ce que la Forêt Amazonienne est aux indiens d'Amérique du Sud... ce que la Palestine est aux palestiniens, etc,... : un souvenir pollué par la corruption et le mensonge. À noter qu'avec la disparition programmée de peuples tribaux disparaissent des connaissances ancestrales de valeurs vraies.
À peu de choses près, TOUT ce qui vient d'en haut est mensonge.
Il est extrêmement compliqué dé démêler la pelote de mensonges mise en place depuis des décennies par  les pouvoirs. Même pris en flagrant délit de mensonge, ils rétorquent que c'est pour protéger le peuple.
Le peuple, c'est toi, lecteur...
Sauf qu'à force de divisions en tout genre, tu es seul contre ces bandes très organisées, qui disposent d'armées, de polices, de pouvoirs, de médias, de justice, d'immunité, de fonds illimités propres ou sales pour accomplir leurs buts... coûte que coûte.
C'est toi qui permet à ces organisations politiques, religieuses, financières d'être. Sans toi, elles ne sont rien. Libre à toi donc de continuer/refuser de les faire vivre.
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

... parabole ...

Message  attchibhatt le Mer 22 Mar - 16:28:57

Namasté Namasté,

Entre Ce que je pense, Ce que je veux dire, Ce que je crois dire, Ce que je dis, Ce que vous avez envie d'entendre, Ce que vous entendez, Ce que vous comprenez... il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même...
De Bernard Werber / Encyclopédie du savoir relatif et absolu

En classe de neige ou en colonie de vacances, lorsque les mono étaient à court d'idée, ils faisaient asseoir en cercle les ados pour jouer au colportage. La règle est très simple :
"Répéter à l'oreille du voisin de gauche ce que le voisin de droite vient de me souffler à l'oreille (droite)".
Le premier joueur répétait au voisin de gauche la phrase que le mono venait de lui glisser discrètement à l'oreille... seul le dernier participant avait le droit de répéter à voix haute ce qu'il venait d'entendre.
C'était un jeu très amusant parce qu'il n'y avait ni perdant ni gagnant.
Ce dont je me souviens bien, c'est que le texte originel n'arrivait jamais intact en fin de parcours ; chaque fois déformé, voire complètement changé ; pourtant nous n'étions qu'une cinquantaine d'enfants à participer, la phrase n'était pas difficile à retenir et une partie n'excédait pas 15 mn...
Reportons ce jeu enfantin dans l'univers des adultes :
Dans le monde des adultes, les moniteurs sont les politiques ou les religieux. Les ados sont les médias. Le peuple est le dernier… qui a le droit de répéter tout haut ce qui a été déformé tout bas.

Entendre et écouter sont deux façons de percevoir via l'ouïe… un peu comme voir et regarder pour la vue. Que peut vraiment prétendre celle/celui qui s'écoute mais n'entend pas ? Qui regarde mais ne voit pas ?
Parler pour ne rien dire... ce que suivent celles/ceux qui oublient d'Être !


avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Témoignage...

Message  attchibhatt le Ven 24 Mar - 6:59:28

Namasté Namasté,


En France, 37 ans durant, je fus une suite de numéros : SS, bancaire, carte identité, plaques d'immatriculation etc... Pré programmé par la scolarité, l'éducation stricte familiale, une formation professionnelle...
Parti de rien, je finis par gravir les échelons sur lesquels reposent les petits bourgeois autorisés à s'enrichir. Je suivais la mode, les infos à la télé, les films au cinéma, les spectacles dans le vent, les parties chez les ami(e)s... Petite amie attitrée, maîtresses, bateau dans le port de la ville, voiture, moto, commerce, alcool, drogue, argent... bref, le confort matériel "cons désirs"
Panoplie si complète que je n'avais plus le temps d'utiliser tout ce que je possédais... ni de faire le point. Sans cesse à la bourre, heureusement, j'étais en bonne santé pour courir d'un R.V. à l'autre.
Dans la fleur de l'âge, je la jouais heureux plein d'énergie pour l'entourage... alors que je peinais au milieu de nouveaux problèmes qui surgissaient quotidiennement. Cette vie factice fut rompue nette sans transition par un accident. Dix-huit jours de coma, neuf mois cloué dans un lit d'hôpital, un an et demi de rééducation...
Dans le coma, je découvris le monde vrai : Un vide immense que je pouvais meubler de visions qui se matérialisaient instantanément.
Neuf mois alité sans bouger ni rien faire ne furent pas de trop pour comprendre les nouveaux fonctionnements du corps.
La rééducation confirma la mise en pratique des nouveaux savoirs.

Formaté comme je l'étais par la société, ce temps fut nécessaire pour apprendre à  vivre au présent... et à m'y maintenir. Un minimum en fait.
Suivre ne demande aucune imagination. Être, est faire preuve d'imagination.
L'image est peut-être fausse, mais "suivre" c'est être mort ; ou au moins en léthargie profonde ; "Être" n'est pas faire, c'est avant tout  être vivant et profiter de toutes les connexions qu'offre le UN, la Vie animée/inanimée...
{Je n'écris pas "dieu" parce que ce terme trop usité est réducteur. Pour moi, églises, temples, icônes et monuments dédiés à "dieu sont le comble du ridicule. Bible et Coran n'ont rien de sacré ; tout au plus de simples textes écrits/imprimés par des humains très intelligents, pour être lus par d'autres humains moins intelligents, etc, etc... J'ai exprimé mon ressenti à propos des textes colportés dans le précédent post}.
ps : La majorité des traductions des textes anciens ~ religieux/non religieux~ ont été rédigées, par la Cie de Jésus qui infiltre tout ce qui touche au pouvoir et approche la formation de l'élite dans pratiquement tous les pays. Ces gens sont des hypocrites et des menteurs (par omission) qui falsifient les traductions par la dissimulation et/ou la transformation de passages de première importance. Pour atteindre les sommets, la patience est enseignée à ses membres ; la preuve, ils ont attendu 473 ans pour faire élire un des leurres au poste suprême du Vatican.

Le formatage féroce que subissent les masses, par l'élite elle-même obnubilée par le profit et le pouvoir, interdit à toutes les couches de la société d' "Être".  "Suivre" en bocal fermé traditions, meurs , morale est l'apanage du genre humain... depuis des siècles. Sortir du cercle des convenances établies par on-ne-sait-plus-qui est suspect ~ quand ce n'est pas "punissable". Il faut suivre les règles, la tendance, la mode, les infos, les rumeurs, les religions, les lois, ... pour paraître respectable, honorable.
Paraître est l'opposé de "Être". Paraître, c'est suivre un passé mort ~ ou un futur improbable, ce qui ne fait aucune différence.

Vivre au présent, c'est me rendre compte que je fais partie d'un monde animé par quelque chose qui dépasse l'entendement, la science, l'espace, le temps, la vie, la mort, la magie, le merveilleux, la morale, la peur...
Il ne peut être question de peur pour celle/celui qui perçoit le parfait, la beauté, l'harmonie, la grâce, les miracles qui s'accomplissent à chaque instant.
Vivre au présent, c'est s'immuniser contre toute maladie, contre tout mal... par le simple fait d'accepter le Divin, de le recevoir.
Vivre au présent n'est pas une question de masculin ou de féminin. Tout "Être" porte en elle/lui les opposé(e)s. Vivre au présent s'exprime d'abord par la réceptivité ; puis par l’émission. La véritable façon de fonctionner démarre par l'opposé de soi.

S'identifier revient à se figer... à perdre sa sensibilité/connexion spirituelle naturelle. S'identifier rend malade, trouble la mémoire, perturbe l'attention et développe l'ego jusqu'à surdimensionner d'innombrables désirs.

Bonne journée
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

H.O.N.I.

Message  attchibhatt le Sam 25 Mar - 2:00:45

Namasté Namasté,

Les O.V.N.I (Organisations Voleuses Non Identifiées)sont plus connues  que l'H.O.N.I. (Humain Originel Non Identifiable).
Il y a peu d'H.O.N.I. sur terre ; en plus, ils ne portent aucun signe distinctif qui permette de les reconnaître. Vous pourriez en croiser toute la journée que vous ne sauriez pas que ce sont des H.O.N.I.
Pourtant, les H.O.N.I. perturbent les pouvoirs en place dans le sens où ils sont incontrôlables et intraçables ; autrement exprimé, l'H.O.N.I. ne fonctionne pas comme le souhaite l'élite qui régit la société. Pour le gouvernement français l'H.O.N.I. est hors la loi parce qu'il ne permet pas aux riches de s'enrichir davantage.

Qu'est-ce qui différencie un H.O.N.I. d'un concitoyen normal ?

Les revenus ! L'H.O.N.I. ne travaille pas pour de l'argent et donc ne bénéficie d'aucune couverture sociale, ne dispose pas de compte en banque, ne paye pas d'impôts, ne possède rien en son nom propre.
ps : Les gouvernements français (droite comme gauche) m'ont poursuivi pendant neuf ans en me demandant de prouver que je ne percevais aucun salaire. À chaque relance, je répondais qu'ils m'expliquent la façon dont je devais m'y prendre pour prouver que je ne travaille pas contre rémunération. Ils ont fini par abandonner sur "vice de forme" dans la procédure
Je travaille chaque jour pour moi. Lorsque je travaille un jour pour un autre, il lui appartient de me rendre cette journée en m'accordant le même temps de travail dans un domaine de sa compétence. Pas de papier, pas d'argent, pas de promesses...
Cette façon de procéder se nomme "échange", "partage", qui, contrairement au travail rémunéré, tisse des liens sociaux solides, indéfectibles.
L'H.O.N.I. se forme toute sa vie aux métiers qu'il croise sans en rejeter aucun et s'instruit sans cesse de la façon qui lui sied dans les domaines qui lui chantent. Point besoin de diplôme pour exprimer de hautes compétences ; du reste, je n'en ai aucun.

Comme l'homme lambda, l'H.O.N.I. fait des erreurs, par contre, il ne les refait pas.

Le citoyen parle de liberté alors qu'il est esclave de tout ce à quoi il s'accroche : son argent, sa voiture, ses médias, ses ZyperMarchés, ses droits, sa politique, sa religion...
pendant que l'H.O.N.I. vit librement sans attache, en harmonie avec le monde qui l'entoure et qu'il respecte en conscience par ses actes quotidiens.

Le citoyen s'en tient aux promesses jamais tenues des élites...
La confiance de l'H.O.N.I. s'établit sur base saine de la même façon envers tout le monde :
"Tu me mens une fois, honte à toi ; tu me mens deux fois, honte à moi !"

On ne naît pas H.O.N.I., on le devient petit à petit en travaillant sur soi, spirituellement.
Outre l'équilibre qu'elle dispense, la spiritualité permet à l'homme originel de rester en excellente santé sans consommer de remèdes chimiques.
La spiritualité n'est ni un mantra ni une pratique physique exercée pendant un temps défini. La spiritualité est une prise de conscience... timide au début, voire imperceptible ; la seule façon de la faire grandir est l'attention soutenue à soi, aux autres, à ce qui m'entoure, à ce qui est... là tout de suite et maintenant. [et non à l'issue d'un long et fastidieux enseignement/apprentissage]
De l'attention que je porte enfin à ce que je ne voyais pas (pourtant devant moi), vient la naissance de soi... qui ouvre à la connaissance de soi.
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Confit dense...

Message  attchibhatt le Lun 3 Avr - 10:53:09

Namasté Namasté,

Période pré-électorale pour les français... où les candidats assomment de promesses soporifiques un peuple qui n'y croit plus.
Comment pourrait-il en être autrement quand les nouveaux programmes proposés ne sont que des reprises de problèmes jamais solutionnés voire de solutions vraies jamais appliquées ?
Droite comme gauche ont exercé assez longtemps pour que le peuple se rende compte que l'on se fout de lui, que rien n'a changé et que rien ne changera jamais tant que de telles marionnettes s'imposeront.
Confidence pour confit dense, je propose ici un témoignage personnel de ce que mes yeux ont vu et mes oreilles entendu ~de propos de personnages politiques~ du temps où je faisais partie d'une compagnie de gardes du corps qui louait ses services exclusivement à des personnalités politiques.
Au cours de cette expérience personnelle je fus affecté à la protection rapprochée de leaders d'extrême droite comme de communistes.
C'est ainsi qu'un jour, j'assurai mon service dans le bureau même d'un ponte du FN. Le premier tour avait été assez favorable à son parti qui s'affichait majoritaire dans quelques départements. Le monsieur devait être en totale confiance car, durant mes tours de garde, il ne me demanda jamais de sortir du bureau lorsqu'il était en conversation téléphonique avec des leaders d'autres partis.
Même si je ne laissai rien paraître, j'étais éberlué d'entendre des têtes de listes de partis opposés converser téléphoniquement afin de s'entendre sur la façon dont ils allaient se retirer/s'imposer sur telle région, en échange de telle autre... Un partage en toute fraternité du second tour.
Et les électeurs, dans tout ça ??? Le FN, la droite, le centre, la gauche, l'extrême gauche... aucun n'en parla.
Les électeurs, manipulés par la manne politique elle même manipulée par les mannes financières, sont devenus la dernière roue de la charrette, n'ont plus droit d'opinion. Tout au plus le peuple est-il autorisé à servir de chair à canon pour expérimenter les nouvelles armes, à consommer du "Merde in China", à bouffer de l'agroalimentaire, à se gaver de médecines allopathiques qui détruisent plus qu'elles ne soignent, etc, etc...
Pourquoi ? Pour que quelques nantis indécemment riches par voies malhonnêtes s'enrichissent encore pluuuuuuuuuuuuusssssssssssssssssssseeeeeeeeeee !

Il n'est pas si difficile que ça de refuser. Refuser est le seul pouvoir qui ramènera l'homme à la table des négociations qui le concernent.
Pensez à en user avant qu'ils vous aient usé...


Dernière édition par attchibhatt le Mer 5 Avr - 12:55:42, édité 1 fois (Raison : MEP Mise En Page)
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ÊTRE OU SUIVRE...

Message  Aloha le Lun 3 Avr - 11:18:01

kikou atchiiiiii Smile
Je rêve d'un score d'abstentions tel que les élections seraient invalidées
Si malgré ce score il n'y avait pas  invalidation .... ça tournerait grave au vinaigre dans les rues de France ... à moins que le peuple français ne soit irréductiblement endormi !!!!
avatar
Aloha

Messages : 1674
Date d'inscription : 09/08/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://atout-coeur.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Vote blanc...

Message  attchibhatt le Ven 21 Avr - 13:00:45

Namasté Aloha,

Nicolas Dupont-Aignant, candidat à la présidentielle, prévoit une reconnaissance du vote blanc couplée au vote obligatoire. Si le vote blanc est majoritaire, il propose que le scrutin soit reporté et que les candidats battus ne puissent pas se représenter. Cependant, il refuse d'accorder le droit de vote aux étrangers.
Il souhaite introduire « une dose de proportionnelle » pour les élections législatives et réclame une loi interdisant à tout élu condamné pour des faits de corruption de se représenter à une élection. Par ailleurs, il souhaite réduire d'un tiers le nombre de parlementaires.

De bonnes idées, qui, je n'en doute point, ne verront jamais le jour... quand bien même ce brave garçon serait élu.

Ce matin, en communications téléphoniques avec des ami(e)s qui me confiaient leur embarras pour choisir "le moins pire", je répondis à chacun de voter blanc au premier tour, voire de ne pas voter du tout.
- Comment ? Non mais... t'es fou ! , s'exclamèrent-ils.

Je n'exclus pas le fait d'être fou, mais je ne trouve pas plus clair d'adopter la politique du "moins pire" qui, l'expérience alliée au temps, démontre que cette méthode ne sort pas le peuple français du marasme dans lequel il se trouve englué.
Face aux exactions de VGE, les français ne votèrent pas FM, mais anti-Giscard. Mitterrand l'avait compris ; faux socialiste, il appliqua une politique capitaliste qui lui permit de mener deux mandats.
Derrière, Chirac ne fut pas à la hauteur désespérance française [sinon il serait repassé] et à nouveau les français votèrent anti-Chirac, soit monsieur Sarko.
Sarko trop mégalo, perdit sa place face à un homme qui ne proposait rien... simplement parce que l'électorat, là encore votait "anti-Sarko"
2017, c'est reparti pour un tour : FN le retour pour faire peur au premier tour !
Au second tour, une molle mobilisation votera l'autre, "le moins pire", pour faire barrage au FN.
Quel que soit "le moins pire", je prédis qu'il vous plongera un peu/beaucoup plus dans l'absence de vous-même dans laquelle vous vous complaisez.

Une bonne journée, un bon WE pour un vote nul....


ps : depuis une dizaine de jours, je rencontre des problèmes de lenteur de connexion via mon serveur (dont l'antenne relaie se situe à 7km sur une montagne en face) ~ comme les sites se protègent du piratage, entre autres en raccourcissant les délais d'obtention de connexion, je me vois refuser les connexions (y compris par ma boite mail) ~
Suis en train de réparer ça... une semaine de délai.
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ÊTRE OU SUIVRE...

Message  Aloha le Ven 21 Avr - 16:32:23

Kikou Attchi Smile
Je me prends à rêver que François Asselineau est élu dès le 1er tour ... malgré mon abstention ...
Il arrive que les rêves prennent corps non ? tite fille papillon
avatar
Aloha

Messages : 1674
Date d'inscription : 09/08/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://atout-coeur.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

J - 1

Message  attchibhatt le Sam 22 Avr - 10:16:47

Namasté grande sœur,

Pour aider ton rêve à prendre corps, tu devrais voter, d'autant que l'homme semble bien sous plusieurs rapports :
  • Courageux. Dans le sens où il est seul à afficher certaines opinions/positions.
  • Fidèle à ses idées. N'hésite pas à couper un pont qui ne correspond pas à sa vision.
  • Semble honnête. Qualité devenue rare en politique.
  • Indéniablement bon analyste.
  • Vision juste. Même si les médias le traitent de complotiste pour l'isoler.
  • Propre et doué de savoir-vivre. La France redorerait son blason avec un tel homme.


Pour être franc, je reste sur ma position première ; à savoir, abstention pour exprimer un refus de participer à cette mascarade de marionnettes.
R.V. lundi 24 avril... Bon WE.
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ÊTRE OU SUIVRE...

Message  Aloha le Sam 22 Avr - 11:02:38

Bonjour Attchi  tite fille papillon
Pour être franc, je reste sur ma position première ; à savoir, abstention pour exprimer un refus de participer à cette mascarade de marionnettes.
La même chose en ce qui me concerne ....
avatar
Aloha

Messages : 1674
Date d'inscription : 09/08/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://atout-coeur.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

France fi d'elle...

Message  attchibhatt le Lun 24 Avr - 7:45:15

Namast'électrices, Namast'électeurs,


Retour sur la ligne de départ "Qui Suis-Je...?"

ÊTRE ou SUIVRE...

L'interlude d'aise éjections providentielles illustre parfaitement la France fi d'elle à Être et fidèle à suivre.
Au vu des résultats de ce premier tour de cons (pardonnez la légèreté d'expression), la personne qui représentera la France pour les cinq ans avenir sera élue avec à peine plus de 1/5 des voix de l'électorat français, moins de 1/4... Vive la démocratie sous la cinquième république !
Ce ne sont pas les scores "En marche" ou "FN" (somme toute médiocres) qui étonnent le spectateur lointain qui s'adresse à vous ; non... Ce qui me sidère, c'est plutôt celui de la crapule Fillon, juste derrière eux. Françaises et français se plaignent de la censure dont sont victimes les médias... mais quand un journal sert tout prêt une vérité honteuse sur un leader politique et que, la crapule recueille tout de même 20% des voix lors d'une élection présidentielle, cela peut interpeller sur l'endormissement, voire la corruption des électeurs en question.
Après avoir élu 3 pires entêtes de liste, il est concédé au peuple de désigner la moins pire qui aura le droit de contribuer aux ruines de l'empire. Difficile cette fois, de sortir indemne du dilemme quand le choix du moins pire se réduit à "Banquer pour la Marine" ou "Mariner à la Banque". Deux sauces "Prêtre à l’empois"  où "ÊTRE" cède à "suivre" ; alors à quoi bon se réveiller et vouloir se prendre en main ?

Une bonne journée osée lecteurs et lectrices cités qui règnent dans l'aire.
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ÊTRE OU SUIVRE...

Message  Aloha le Lun 24 Avr - 12:46:48

Attchi Sad
Hier soir ... tristesse, colère, écœurement ... des envies meurtrières ... J'ai eu beaucoup de mal à apaiser tout ça mais j'ai reçu de l'aide pendant la nuit ... I love you

Voici un document qui explique comment toute cette mascarade a été mise en place depuis des mois. L'article est un peu long mais ça vaut le coup de le lire
Le lien  :
https://networkpointzero.wordpress.com/2017/03/24/2017-le-coup-detat/

Il ne faut pas oublier que la  moitié des humains sont des PO (portails organiques sans âme) et que ces PO sont les marionnettes des Reptiliens/Dracos

Il semble aussi qu'il y ait eu nombreuses anomalies dans le déroulement du scrutin et des plaintes ont été déposées ...

Je voudrais bien qu'on m'explique où sont passées les voix des électeurs d'Asselineau ? !!! Asselineau se retrouvant avec un score inférieur à celui de ... Poutou !!!!!
C'est ubuesque !
Fuck la matrice !!!

Voici la video du direct d'Asselineau à son QG lors des résultats :
"Discours parfait après la défaite ! Goût amer dans la bouche mais reste humble et décidé ! A présent, concentration pour les législatives !"



On nous parle sans cesse d'éveil collectif des consciences ... Mais la Kabale (l'élite) ne veut justement pas cela ! Asselineau avait été menacé de mort ! Ils l'ont "tué" via les urnes ..
Mieux vaut perdre des élections que perdre la vie ...

Pauvre France ...
Merci de ta Présence smiley rose coeur
Bisous Attchi  gros bisous
avatar
Aloha

Messages : 1674
Date d'inscription : 09/08/2014
Localisation : Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://atout-coeur.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: ÊTRE OU SUIVRE...

Message  attchibhatt le Mar 25 Avr - 4:12:15

Namasté Grande Sœur,

Dû au problème de connexion, je n'ai pu visionner la vidéo de Asselineau ; par contre, j'ai lu le lien que tu proposes. S'il n'apporte rien de nouveau à ma connaissance, il confirme ce que je sais déjà via d'autres sources et me conforte dans l'abstention de participer d'une façon ou d'une autre à cette corruption fétide.
Contrairement à toi, ce premier tour ne me surprend en rien puisque prédit/écrit deux post auparavant (dans "Vote Blanc") de ce qu'il en serait. [Seule la performance de Fillon me surprend de la part des électeurs français...]

Macron représente exactement tout ce que j'exècre de ce genre de personnage (il aurait été dernier de la liste des onze si j'avais été contraint de voter). Instable ; ambitieux sans respect ; capricieux ; ignorant des choses de la vie et des petites gens ; catholique, formaté par les jésuites ; incapable d'afficher/d'adopter une position ferme... il congratule ceux qui l'approchent avec un sourire niais aux dents blanches (façon P. Sabatier) sans être capable de rétorquer d'opinion véritable (je le soupçonne d'insensibilité) ; mis en place par des gens beaucoup plus forts que lui, nul doute que le peuple français va subir de plus belle l'oligarchie de ses parrains mafieux qui agissent dans l'ombre.... Enfin, j'avoue un vif sentiment de méfiance envers les hommes-enfants qui ont besoin d'être rassurés par une compagne en âge d'être leur mère ~ un élément de plus qui agit à son insu.
Vrai que l'embrouille mise en place par le parti socialiste est solide, conséquente et redoutable.

Je n'apprécie pas plus Marine qui, sous d'autres ombrages, représente l'autre face d'une pièce clippée qui régit un jeu truqué. Si elle décroche le deuxième tour, nul doute que ce sera un formidable pied de nez jeté à la face de la manne financière corrompue qui contrôle malignement le pays.

Qu'il en soit fait selon votez Sire !!!!!!!!!


Dernière édition par attchibhatt le Mar 25 Avr - 6:15:02, édité 1 fois (Raison : MEP Mise En Page)
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Thrive/Prospérer...

Message  attchibhatt le Sam 17 Juin - 15:27:31

Namasté Namasté,


Un film (traduit en français) qui trouvera parfaitement sa place ici... pour aider à comprendre la raison du topic "Être ou Suivre et des commentaires que j'appose.




Documentaire très instructif et très intéressant qu'il convient de prendre le temps de visionner (2:12:03)


Cordialement
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ÊTRE OU SUIVRE...

Message  Invité le Sam 17 Juin - 15:49:27

salut Attchibhatt ! Wink

Il paraît qu'ils vont supprimer le salaire brut en dématérialisant les fiches de paie, en ne laissant que le salaire net. Ce serait pour cette raison que le prélèvement de l'impôt à la source est reporté d'un an. La conséquence est sérieuse car nos "avantages" sont calculés selon le salaire brut...

L'UE va financer une armée européenne...qui n'obéira à aucun élu...

Je me souviens des conseils donnés par l'avant dernier pdt à un pays voisin, en matière de maîtrise des foules manifestantes via la force armée. Aujourd'hui c'est Amesty qui porte plainte pour "violation du droit de réunion en public sous couvert d'état d'urgence".

En marche !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ÊTRE OU SUIVRE...

Message  attchibhatt le Sam 17 Juin - 17:40:20

Namasté Albator,

La monnaie, l'argent sont dématérialisés depuis belle lurette et ne s'échangent pratiquement plus que électroniquement pour n'importe quelle transaction (effectuée par le lambda moyen). Les règlements par chèque, traveller chèque, carte de crédit, carte bancaire, voire maintenant par téléphone se sont substitués aux transactions par cash pour être traçables (comprendre devenir imposables) par les organismes financiers des gouvernements.
Paradoxalement, 30% des billets de banque les plus utilisés sont des coupures 500 €... principalement destinées (aux transactions de très gros montants) au black.
Voici un lien pdf concernant la dématérialisation des bulletins de salaire, pondu par le gouvernement et destiné aux chefs d'entreprise.
Albator a écrit:L'UE va financer une armée européenne...qui n'obéira à aucun élu...
Quelles seront les têtes pensantes qui n'auront de comptes à rendre à personne ??? Regarde le film "THRIVE" pour avoir la réponse... quoique ce ne soit pas difficile à trouver puisque toujours les mêmes.
Les gens d'Amnesty International dénoncent depuis des années les abus de ceux qui s'attribuent le pouvoir ;  ils ne sont pas les seuls. Il serait temps de vous déprogrammer des mensonges du 13/20 et d'aller puiser de vraies infos qui relatent la vérité.
En fait de "En Marche", il semble que les français soient plutôt en léthargie profonde... alors bonne nuit !
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ÊTRE OU SUIVRE...

Message  Invité le Sam 17 Juin - 18:03:32

Merci pour le lien.

Les sites d'information alternative sont nombreux et (encore) accessibles en France. Relativisons, TOUS les français ne sont pas endormis...même si certains sont assassinés parce qu'ils essaient de dire la vérité.

Ce slogan vient de l'Évangile mais il est utilisé par un non-disciple-de-Jésus Christ (anti...). Nous n'avons encore rien vu, de cet esprit en mission...mais bientôt, le million de français qui l'a élu le verra...
bonne nuit à toi aussi


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ÊTRE OU SUIVRE...

Message  Invité le Lun 19 Juin - 11:37:55

Macron est en mission transcendantale: “quelque chose qui nous dépasse”. Il est certain que Mr Macron a une mission mais pas forcément de “redresser le pays” comme il le dit. Elle se découvrira au fur et à mesure que son mandat avancera dans le temps et dans ses prérogatives… Observez bien son regard halluciné perdu dans le vague c’est assez troublant …



Source: L'excellent http://www.neotrouve.com/


geekgeekgeekgeekgeekgeekgeekgeek

Commentaire:
Pour ceux qui savent le faire, analysez les micro-expressions.
Le problème de ce "quelque chose qui le dépasse", est qu'il NOUS dépassera aussi. En clair, cela NOUS sera imposé...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Sagesse antique...

Message  attchibhatt le Mar 20 Juin - 6:09:11

Namasté albator,

Tu es plus fort que moi si tu parviens à te faire une idée de "Qui est Macron ?" en quelques secondes de film.
Je ne vois qu'une chose, il est mal coiffé, pas rasé, habillé négligemment... et ne confie rien de transcendantal ; il se peut qu'il ait été interviewé au réveil ou au sortir d'une sieste.
-o-
Le sage ~ comprendre réellement maître dans la sagesse ~ ne se met jamais en avant, pas plus qu'il ne met en avant un quelconque enseignement à suivre ; de même, aucun maître/guide/sage digne n'enseigne jamais de suivre quoi/qui que ce soit...
Le sage qui applique la maîtrise d'Être, observe seulement que celles/ceux qui l'accompagnent ici-maintenant, le font via la conscience de l'instant présent.
Pour cette raison, il n'existe aucun texte de grand maître/sage/guide ; toute religion qui prétend détenir un texte sacré qui détiendrait savoir connaissance à appliquer dans la vie se moque de l'aspirant.
-o-
Il suffit pour s'en convaincre d'observer les monuments les plus anciens qui, bien que colossaux, furent érigés avec une précision de l'ordre du dixième de millimètres ; ces édifices qui ont essuyé maints tremblements de terre au fil du temps ne présentent pas la moindre fissure au point qu'il est toujours impossible de glisser une feuille de papier entre les pierres jointes sans ciment et ce... il y a des millénaires.
Or, malgré toute la technologie de pointe dont nous prétendons disposer aujourd'hui, nous sommes tout simplement incapables de reproduire la grandeur que nos ancêtres ont réalisée dans la modestie ; car aucun maître bâtisseur n'a jamais signé une de ces œuvres, ni mis en avant sa fiche technique ni ses plans... Quoique ces monuments, tous, sans exception, furent élevés dans l'anonymat total, ils émettent des messages clairs via LE langage universel.
L'immortalité anonyme est l'acte le plus noble qu'un être humain puisse atteindre durant son incarnation terrestre... pour peu qu'il y travaille.
-o-
Depuis des décennies, je ne me rends plus aux urnes car je ne fais pas partie du bétail que l'élite mène/tond/tue pour son confort. Je suis/Être qui ne suit pas ! Alors,  Albator pardonne-moi de décrocher ici de la religion et de la politique pour la simple raison que je sais parfaitement quel destin l'élite élue (mais sans pouvoir) vous réserve : raccourcissement de la laisse des libertés. L'actualité qui tient en haleine (à) la masse me laisse totalement indifférent ; je l'oublie instantanément au sein de la nature sauvage qui entoure et instruit ceux qui prennent la peine/joie de l'observer.

Bonne journée,
avatar
attchibhatt

Messages : 46
Date d'inscription : 27/01/2017
Age : 60
Localisation : État de l'Himalaya - Inde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum